Stage du fonctionnaire

A l'issue de l'examen-concours, le candidat devra suivre un stage.

Objectif du stage : former et initier le stagiaire dans son travail quotidien.

La durée du stage

Elle est fixée en principe à 3 ans avec possibilité de bénéficier d’une réduction maximale d’une année. La durée du stage pourra varier en fonction de la tâche du fonctionnaire stagiaire. Ainsi, la durée du stage sera de :

2 ans Pour un poste à tâche complète avec réduction de stage
3 ans Pour un poste à tâche complète sans réduction de stage Pour un poste à tâche partielle avec réduction de stage
4 ans Pour un poste à tâche partielle (50 ou 75% d'une tâche complète), sans réduction de stage

La durée du stage ne pourra en aucun cas être inférieure à 2 ans.

Les conditions pour bénéficier d’une réduction de la durée de stage :

Stagiaires de la catégorie A

Réduction de stage:

  • 1 année de réduction pour le stagiaire ayant passé l’examen de fin de stage judiciaire
  • 1 année de réduction pour le stagiaire qui, en dehors des diplômes requis pour l’admission au service de l’Etat, est titulaire d’un diplôme universitaire supplémentaire dans une matière qui concerne spécialement la fonction ou l’emploi occupés
  • 1 mois de réduction pour 4 mois d'activité professionnelle correspondant à sa formation universitaire, autre que le stage judiciaire, exercée à plein temps
Stagiaires de la catégorie B
  • 1 mois de réduction pour 4 mois d’activité professionnelle exercée à plein temps dans un domaine qui concerne spécialement la fonction ou l’emploi occupés
Stagiaires des catégories C et D
  • 1 mois de réduction pour 4 mois d’activité professionnelle exercée à plein temps dans un domaine qui concerne spécialement la fonction ou l’emploi occupés
  • 1 année de réduction pour 36 mois au moins de volontariat de l'armée
Admission au stage dans un sous-groupe de traitement supérieur Réduction de stage à raison d'un mois pour 4 mois de service ou de stage dans le sous-groupe initial.

Pour les stagiaires bénéficiant d’une réduction de stage un programme individuel de formation, adapté à la durée du stage et aux besoins de formation respectifs, sera élaboré.

Le déroulement du stage

La période de stage comprend les phases suivantes :

  • une phase de formation générale.La formation générale constitue une introduction à l’administration publique. Elle comprend deux parties :
    1. une partie de formation commune, organisée par l’Institut national d’Administration publique, et qui est identique pour les stagiaires relevant d’un même  groupe de traitement
    2. une partie individuelle basée sur un  programme de formation individuel à élaborer par l’administration dont relève le stagiaire. Cette partie sera organisée sous forme de séminaire à suivre par le stagiaire dans les deux premières années de stage.

La formation générale sera  sanctionnée par  des tests, par un mémoire de formation générale et par un examen de fin de formation générale.

La durée de la formation spéciale théorique ne peut pas être inférieure à :
  • 90 heures pour le stagiaire du groupe de traitement A1 ;
  • 100 heures pour le stagiaire du groupe de traitement A2 ;
  • 110 heures pour le stagiaire du groupe de traitement B1 ;
  • 90 heures pour le stagiaire du groupe de traitement C1 ;
  • 60 heures pour le stagiaire des groupes de traitement D1, D2 et D3.
  • une phase de formation spéciale en relation avec les missions spécifiques du stagiaire au sein de son administration. Elle est organisée par les administrations en collaboration avec l'INAP et elle comprend un volet de formation théorique ainsi qu'un volet de formation pratique.

La formation spéciale sera sanctionnée par un examen de fin de formation spéciale qui portera sur la partie théorique, et par un travail de réflexion (rapport) qui portera sur la partie spéciale pratique.

L’Institut d’administration publique met à disposition des administrations un cadre commun de référence pour la formation spéciale qui fixe uniformément le déroulement et l’organisation de la formation spéciale ainsi que les principaux sujets à traiter en cours de formation.

  • une phase d'initiation pratique aux missions et attributions du stagiaire au sein de son administration.

stagefonctionnaire

Le plan d'insertion professionnelle

La période de stage comprend en outre un plan d'insertion professionnelle à élaborer par l’administration du stagiaire.

Objectif : faciliter l'intégration du stagiaire dans sa nouvelle administration.

Le patron de stage va initier et encadrer le stagiaire et veiller à son appréciation périodique. Il aura pour mission :

  • de favoriser l’intégration du stagiaire dans sa nouvelle administration ;
  • d’accompagner le stagiaire lors de la prise de connaissance de ses fonctions et missions ;
  • de le guider et de le conseiller tout au long de sa période de stage ;
  • d’apprécier les compétences personnelles et professionnelles du stagiaire ;
  • de superviser la formation du stagiaire et de le soutenir dans la préparation de son examen de fin de stage.

Les outils suivants seront mis à la disposition du stagiaire pour faciliter son insertion :

  • Welcomeun livret d'accueil, qui permet au stagiaire de faire connaissance avec sa nouvelle administration. Il informe sur :
    • la législation en relation avec l’administration ;
    • les missions relevant de l’administration ;
    • l’organisation de l’administration ;
    • l’organisation administrative interne du service, les procédures, les règles de comportement et de communication vis-à-vis des usagers ;
    • l’organisation du temps de travail et le contrôle des présences, les congés, les permanences à assurer ;
    • la formation pendant le stage et l’examen de fin de stage ;
    • les missions et travaux qui incombent au stagiaire ;
  • carnetun carnet de stage, qui documente l’évolution du stagiaire et qui renseigne notamment sur sa performance professionnelle, son assiduité, sa capacité professionnelle et intellectuelle. Tous les actes administratifs en relation avec la formation du stagiaire seront insérés dans le carnet de stage. Il est tenu à jour par le patron de stage. A la fin du stage, il est transmis au service du personnel de l'administration afin d'être placé dans le dossier personnel du stagiaire.

Les critères de réussite au stage

Le fonctionnaire stagiaire doit avoir obtenu une note finale (composée du résultat de la partie générale et de la partie de formation spéciale) d'au moins deux tiers (par rapport à 3/5 actuellement) du total des points et une note suffisante dans chacune des épreuves.

En cas d'échec, le stagiaire pourra se présenter une seule et dernière fois aux épreuves soit de la formation générale soit de la formation spéciale.

L’Examen de contrôle des connaissances linguistiques (applicable aux seuls candidats recrutés par la voie d’un examen-concours spécial)

Le fonctionnaire stagiaire recruté moyennant un examen-concours spécial devra se soumettre avant la fin de son stage à un examen de contrôle dans la ou les langue(s) qu’il n’a pas encore maîtrisée(s) lors de son admission au stage.

Les connaissances linguistiques sont contrôlées :

  • lors de l’admission au stage :
    • en cas d’échec dans une langue : nouveau contrôle à la fin de la 1re année de stage ;
    • en cas d’échec dans deux langues : nouveau contrôle à la fin de la 2e année de stage ;
  • en cas d’échec lors des précédentes sessions d’examen, le stagiaire pourra s'y présenter une nouvelle fois. En cas de nouvel échec, le stage sera résilié.

Le fonctionnaire stagiaire devra donc maîtriser les trois langues administratives à l’issue de sa période de stage.

Cas de résiliation du stage

Le stage peut être résilié dans le cas de circonstances particulières :

  • pour des motifs graves ;
  • obtention d’un niveau de performance 1 ;
  • échec au contrôle des langues administratives.
  • Mis à jour le 25-04-2017