Gestion de la qualité sur base du modèle d'auto-évaluation CAF

Dans le secteur public, fournir de la qualité signifie optimiser la valeur des produits et des services pour toutes les parties prenantes dans un cadre politique et financier donné. Pour stimuler et supporter l’administration publique dans sa démarche d’amélioration, basée sur les principes du management par la qualité, la promotion et la diffusion d’un modèle de référence ayant fait ses preuves et pouvant s’appuyer sur une démarche solide, sont des éléments essentiels.

Le Cadre d’auto-évaluation des fonctions publiques (CAF – « Common Assessment Framework, Cadre d’auto-évaluation des Fonctions publiques ») est un outil de management par la qualité totale inspiré du modèle d’excellence de la Fondation européenne pour la gestion par la qualité (EFQM) et du modèle de l’Université des sciences administratives de Speyer (Allemagne). Il repose sur l’idée que les résultats des performances-clés, les résultats auprès des citoyens-usagers, du personnel et de la société peuvent tendre à l’excellence grâce à la capacité de l’encadrement à donner une impulsion en matière de stratégie et de planification, de personnel, de partenariats et ressources, et de processus. Le CAF évalue l’organisation sous différents angles, adoptant ainsi une approche globale dans l’analyse des performances de l’organisation.

Afin de promouvoir l’approche de gestion globale de la qualité, basée sur le modèle d’auto-évaluation CAF, au sein de l’administration publique luxembourgeoise et de garantir son application dans des conditions optimales, le Ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative, en partenariat avec le Centre de recherche public Henri Tudor, a mis en place un programme structuré qui poursuit les objectifs suivants :

  • stimuler et supporter les administrations dans leur démarche d’amélioration
  • susciter l’intérêt des administrations au management par la qualité
  • insérer l’auto-évaluation comme moment privilégié dans le cycle d’amélioration continue destiné à favoriser la culture de la satisfaction des parties prenantes et à porter l’attention sur l’efficience des moyens
  • promouvoir l’évaluation de performances sur base de faits et de preuves et la mesure à partir de résultats
  • garantir la  cohérence nécessaire et la durabilité dans les efforts d’amélioration
  • Mis à jour le 02-04-2015